CALENDRIER DES TRAVAUX – PRINTEMPS – FIN AVRIL au 15/20 MAI

Les dates de ce calendrier sont valables pour des régions de climat tempéré, sous exposition ensoleillée. Elles sont à reculer au nord et à l’est, en montagne, dans toutes les zones froides en général. Elles sont à avancer dans le sud, en zone littorale ou lorsque vous cultivez à l’abri.

POTAGER

Semis en place :

Betteraves à salade, carottes, céleris à côtes et céleris-raves, cerfeuils, chicorées frisées et scaroles, choux à feuilles, choux-fleurs, choux-brocolis, ciboule, cressons, épinards, haricots, laitues, navets, oseille, persils, poireaux, poirées, pois, radis.

Repiquage de plants:

Artichauts, céleris, chicorées frisées et scaroles, laitues et romaines, piments, poireaux.

Mise en place :

Pommes de terre.

 

TRAITEMENTS SUR FRUITIERS

Les arbres fruitiers sont particulièrement exposés aux maladies et parasites dès la floraison et tant que de jeunes pousses feuillues se développent. Même s’il convient de limiter ces traitements au strict minimum, nous vous conseillons de surveiller de très près vos fruitiers et d’agir aux moindres traces d’attaques de parasites ou de maladies. Les fruits pourraient être irrémédiablement perdus !

 

LES FLEURS ANNUELLES

Vous pouvez encore semer toutes les fleurs annuelles, soit directement en place soit en terrines. Vous repiquerez ensuite les plants. N’hésitez pas à utiliser les mélanges thématiques de couleurs ou de taille que l’on trouve avec les autres semences de fleurs.

Vous pouvez repiquer tous les plants fleuris disponibles en marché couvert, soit en pleine terre, soit en pots, jardinières ou bacs. Le choix est immense et les plantes prêtes à fleurir !

 

FLEURS VIVACES

Bêchez superficiellement entre les touffes et apportez un engrais naturel en mélange ou un compost. N’hésitez pas à supprimer les parties les plus faibles des touffes qui ont pris de l’importance. Taillez si nécessaire. Vous pouvez aussi transplanter des éclats.

 

BULBES A FLEURS

Globalement tous les petits bulbes printaniers (crocus, muscaris, scilles, iris nains, perce-neige, tulipes botaniques) ont intérêt à rester en place s’ils ne gênent pas les autres plantations.

Par contre les grandes tulipes et les jacinthes gagnent à être arrachées. Soit vous pouvez attendre la complète dessiccation du feuillage et vous arracherez alors, soit vous êtes contraints d’arracher avant. Essayer alors de transplanter ailleurs avec un maximum de terre pour laisser l’opération de reconstitution du bulbe s’achever. Dans les deux cas, faîtes sécher à l’ombre avant de conserver au sec et au noir, dans un endroit ventilé.

Cette même période est favorable à la mise en place de toutes les plantes bulbeuses d’été : Dahlias, bégonias, glaïeuls, Ixias, Montbrétias…Ce sont de jolis bouquets en perspective !

 

ROSIERS

Attention aux gourmands qui ont tendance à partir vigoureusement à cette époque, sous la zone de greffe. D’allure différente (de nombreuses épines) et de croissance rapide, ils doivent impérativement être supprimés.

Faîtes les dernières tailles si nécessaire et surveillez bien les attaques éventuelles de pucerons et celles des champignons (blanc) surtout juste après les épisodes pluvieux.

Surveillez également les phénomènes de chlorose qui se traduisent par un jaunissement du feuillage. Toutes les solutions de traitement sont en magasin !

ARBRES ET ARBUSTES

Les premiers temps chauds sont propices à la prolifération des araignées rouges, minuscules acariens qui attaquent les feuillages des conifères. (Regardez avec une loupe les réseaux de fils sur lesquels circulent les parasites).Ils provoquent rapidement le jaunissement puis la chute du feuillage. Il faut impérativement traiter avec les produits adéquats.

Il convient aussi de tailler les arbustes qui ont déjà fleuri : Acacia rose, cognassier du Japon, corête du Japon, deutzia, escallonia, forsythia, genêt à balai, genêt blanc, genêt d’Espagne, groseillier à fleurs, kolkwitzia, pruniers à fleurs, seringat, spirées, tamaris, viorne boule de neige entre autres…

Par contre ne taillez pas les plantes de terre de bruyère (azalées, rhododendrons, camellias, magnolias, oranger du Mexique, skimmia…) à moins que vous ne vouliez rééquilibrer la plante.

PELOUSE

Si vous souhaitez semer une pelouse, laissez d’abord germer toutes les mauvaises herbes et binez à plusieurs reprises. Vous sèmerez ensuite dans une terre bien nettoyée des principales mauvaises herbes. Les températures plus élevées favoriseront une germination rapide et homogène.

Pour les pelouses existantes, essayez de supprimer les mauvaise herbes (mécaniquement pour les plus grosses comme les pissenlits ou chimiquement). Epandez une dernière fois un engrais organique et tondez le plus souvent possible.

Bon jardinage !

  • Jardinerie de Montesson

    52 bis, Av Gabriel Péri
    78360 MONTESSON