Que vous ayez un jardin ou non, il est relativement facile de se procurer des orties. C’est même un bon thème de promenade avec les enfants. Une bonne paire de gants, un sécateur ou des ciseaux résistants, un panier ou un grand sac de courses.

Vous cueillerez vos plantes dans la nature en évitant les zones trop polluées comme les bordures de grandes routes ou près des stations d’épuration dont les eaux riches en nitrates favorisent la pousse des orties. Préférez les talus ou les lisières de forêts. Évitez aussi de cueillir des plantes qui portent déjà des graines, afin de ne pas vous retrouver envahis par ces herbes dans vos pots ou vos plantations.

Il existe deux moyens simples d’utiliser les propriétés de l’ortie.

En frais et semi-sec : Broyez ou couper finement les tiges et les feuilles et laissez sécher en tas quelques jours. Vous incorporerez ensuite lors des plantations, des rempotages ou épandrez en surface dans les massifs, les pots, sous les fraisiers.

En purin : Pour cela faîtes tremper dans un bassine, une poubelle, un grand conteneur 1 kg de d’orties grossièrement broyées dans 10 litres d’eau, de préférence de pluie pour éviter le chlore. Couvrez d’une toile et remuez chaque jour. Ce purin peut être fortement odorant lors de la fermentation. Lorsqu’il ne mousse plus au bout d’environ une semaine (il est alors vert épinard), filtrez le et mettez-le en bidons ou en bouteilles plastiques. Il se conservera des mois à l’abri de la lumière. Vous l’utiliserez en dilution (environ 1 litre pour un arrosoir de 10 litres), comme fertilisant et activateur d’enracinement sur toutes vos plantes potagères, florales, vos arbustes et pour les plantes en pots.

  • Jardinerie de Montesson

    52 bis, Av Gabriel Péri
    78360 MONTESSON