Nous le savons tous, nous gaspillons l’eau dans nos gestes quotidiens et il faut reconnaître que le jardin est un grand consommateur d’eau. Ceux qui ont une source ou un puit sont chanceux mais rares, l’immense majorité d’entre nous utilisons l’eau du robinet pour arroser les plantes. Au delà de la facture, ce gaspillage ne sera plus très supportable si l’on veut gérer durablement nos ressources en eau potable.
Il existe de nombreux petits gestes et de nombreuses techniques pour réduire significativement notre consommation d’eau au jardin, sans nuire aucunement à son rendement pour le potager ni à sa beauté pour le jardin décoratif. Ces quelques astuces sont loin d’être exhaustives et toutes faciles à mettre en œuvre. Il y a deux pistes essentielles à envisager suivant ses possibilités: récupérer de l’eau de pluie et moins consommer, la combinaison des deux étant l’idéal.

Récupérer l’eau:

Vous trouverez en magasin de nombreux systèmes faciles à installer pour récupérer l’eau des toitures. Vous pourrez ainsi stocker discrètement plusieurs mètres cubes d’eau de qualité (non calcaire).
Vous pouvez aussi concevoir des petites rigoles de réception de l’eau en bordure de terrasse ou d’allée (attention aux allées où passent des véhicules) et diriger cette eau vers un bassin où vous remplirez votre arrosoir. Tout dépend de la topographie de votre jardin et de votre habilité à construire ce petit réseau de collecte.

Moins consommer:

Les heures d’arrosage sont une première façon de réduire sensiblement les besoins en eau. En arrosant tôt le matin, ou tard le soir , vous limiterez l’évaporation immédiate. Cela est vrai pour le potager dont le sol est souvent à nu, mais surtout pour la pelouse et les pots et bacs qui chauffent en journée.

Le binage régulier de la terre, en surface (voir fiche Eco-geste: les vertus du binage) permet également à l’eau de mieux pénétrer le sol sans ruisseler et limite fortement l’évaporation au cours des heures qui suivent.

Évitez également chaque fois que cela est possible l’arrosage à la pomme et préférez un arrosage au bec, ciblé au pied des plantes. Vous imiterez en outre la croissance des mauvaises herbes.

Enfin, les systèmes d’arrosage localisés et/ou automatiques assureront le complément de ces mesures d’économies. Il existe des dizaines de solutions adaptées à chaque cas de figure:  goutte à goute avec programmation, tuyaux micro-perforés, asperseurs à angle réglable (arrêtez d’arroser les allées!), arrosage enterré…Les investissements nécessaires sont très abordables et le montage de ces installations est rapide et facile.

Rendez-vous au rayon arrosage pour en discuter!

  • Jardinerie de Montesson

    52 bis, Av Gabriel Péri
    78360 MONTESSON